14 août 2009

Apatride

p3

APATRIDE

Mes racines puisent dans la baie magnifique
Ancrées comme les pitons dix mille fois vieux
Là où croisent les sampangs et les dragons magiques
Demeure irréelle où dorment les anciens dieux.

Peuple au visage d'or sous les chapeaux de paille
Meurtri par les éclats mortels des idéaux,
Tes enfants ont cherché la paix loin des batailles
Semant des rizières vertes sous d'autres eaux.

Seul parmi la foule, pauvre au sein de l'aisance,
Que de regards, de moqueries tant méprisantes
Ont suivi les pas exilés dans votre France
Où l'on voulait trouver une terre accueillante.

Les ans ont passé, mes rides valent les vôtres,
Mais toujours le reflet révèle l'étranger.
L'habit, le métier n'y font rien, il reste un Autre
Ni chair ni poisson, toléré pas accepté.

Là-bas ou ici, quelle demeure choisir ?
La douce brise des montagnes béarnaises
M'apporte le parfum lointain des souvenirs
D'un pays perdu hors de mon âme française.

Contrat Creative Commons
This création is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France License.


Posté par adamantin à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Apatride

Nouveau commentaire