04 novembre 2008

Le miroir de mes yeux

LE MIROIR DE MES YEUX Chaque matin, ton reflet détourne tes yeuxNe t'attardant pas sur ton visage gracieuxTu revêts tes habits d'oubli, croyant à tortDétourner les regards attisés par ton corps. Tu marches tête baissée, n'osant regarderL'émoi de ceux qui croisent ta beauté voiléeSi bien cachée sous le feu de tes longs cheveuxTu presses le pas, n'écoutant pas les aveux. Tout le jour tu te tiens hiératique statueIgnorante de ton charme, seule vertuQue tu crois s'être éloignée de toi, et pourtantTu en es pourvue, et cela infiniment. ... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2008

Un jour, ou jamais

UN JOUR, OU JAMAIS Novice dans ce monde virtuel, tu apprendsTout en charmant ceux qui ne voient que tes désirsIncultes de l'âme, ils n'ont pas vu tes tourmentsDe tes plaisirs ils n'ont reçu que des soupirs. Tu couchais sur tes toiles ton monde en couleurTu créais tes rêves, mélangeant les teintes Une touche de rires ici, là quelques pleursEmplissant un océan de joies et de craintes. Il te subjugua, emplit ton âme aux tréfondsTe laissant affamée, sans t'abreuver d'amourTu restes gémissante, nul ne te répondTu attends et espère... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2008

Jardine-moi...

JARDINE-MOI... Loin de toi la terre de mon coeur est en fricheN'y poussent que tristes Pensées et lourds SoucisChaque jour flétrit mon terreau pourtant si richeLentement mon humus s'assèche sans merci. N'attends pas, viens y semer un Pommier d'amourJe verrai dans tes Iris un élan passionnéMa Liane de jade attend de voir le jourGuettant ta fleur de Clitorie pour l'enlacer... Plante une Belle de nuit aux Cheveux de VénusDans sa Corbeille d'or n'oublie pas d'ajouterGinseng et Gingembre couchés sur des CrocusLibère l'Amour en cage si... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2007

Eau profonde

EAU PROFONDE Le ressac de l'océan endormait mon coeurPeu à peu recouvert du sable des marées.Je n'attendais rien, sinon la fin des ces heuresInsensible au temps, prisonnier du ciel blessé. Des vagues m'ont emporté au loin doucementSans que je lutte, abandonné du rivage.Seule la lune contemplait mes tourmentsJe n'étais qu'une ombre pour ceux de la plage. Alors que je me laissais engloutir par l'ondeSoudain une douceur m'a caressé la mainUne bouée bleue est venue du bout du mondeEt sans un mot m'a conduit vers un lendemain. Dans... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2007

Métempsychose

METEMPSYCHOSE Austère et froide, icône marboréenneParée de moirure, cariatide palatialeTu parcours les sentes en ta vénusté de reineParmi les sybarites et le borée glacial. Tu ne vois pas cette aréopage d'effendiHumant l'effluve suave de ta carnationTon panégyrique venu de ces mauditsS'élève du vimana tel une libation. Ces laudateurs en leur litée thaumaturgeTu les ignores, perdue en ton empyréeContre ces mercanti, ces pasquins tu t'insurgesRejetant l'anomie de cette foule abhorrée. Pauvre scalde, simple pérégrin de passageJe... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2007

Le voyage

LE VOYAGE Je l'ai trouvée dans sa mine en bord de mer,Joyau brut dans une gangue aurifère.Doucement, sans à-coups, je l'ai tailléeNettoyant des années de vide installé. Ciselant ses faces, ravivant son éclat,Ma main passionnée a caressé ici et là,Ranimé les lueurs échappées de son teint,Apaisé la soif de son coeur adamantin. J'ai ouvert les rideaux, ramené le soleil.Dans un feu irisé à nul autre pareil,Le diamant s'est offert à mes regards,Doucement s'est posé sur mes pleurs épars. Nos âmes, manante pour moi, elle royale Ont... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2007

Les coeurs vieux

LES COEURS VIEUX Le pâle soleil d'hiver éclaire ta peau diaphaneIlluminant la neige de tes cheveux blancs.Je te contemple, pour graver en moi ce momentAvant que le froid ne m'emporte vers les mânes. Je te regarde et je souris. Tu es si belle!Belle à mes yeux, malgré la charge des annéesQui durant toutes ces décades ont passéTe laissant à présent à mes côtés si frêle. Ma main se tend vers toi, caresse ton visage.Ces rides, ce sont les témoins de notre vieChacune raconte de son trait un souciSe creusant lentement, s'accroissant... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2007

Floraison

FLORAISON Endormie des années sous la terre nivaleElle s'éveilla un matin bercée d'une briseSoufflant d'une autre mer, aux vagues si brutalesAlliant l'océan profond et les montagnes éprises. Longtemps la graine était restée, indifférenteAux attentions princières de ses jardiniersCouchée dans les diamants, l'or et la soie bruissanteElle s'étiolait à paraître sans être, à prier. Le vent amena une ondée fraîche et nouvelleQui lava la gangue l'empêchant de germer.La douce caresse de l'eau brisa la stèleQui l'enfermait dans l'ombre,... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mars 2007

Légende perdue

LEGENDE PERDUE Comme une île blanche dans l'océan des champsIl se dressait, vaste citadelle immaculéeDominant les plaines, écrasant le firmamentChâteau fermé pour ceux qui n'y étaient pas nés. Dans ce monde clos un seul langage faisait loiCelui de l'or, et tous le parlaient sans ambagesPour eux seul le Veau d'or accaparait leur foiEntre leurs doigts les diamants semblaient des mirages. Dans une tour dominant la baie bleue des angesUne reine vivait, femme belle, splendide,Parée aux yeux de tous d'un éclat si étrangeAlliance d'une... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2006

Pluie dans un coeur

PLUIE DANS UN COEUR L'air d'une nuit tiède me prêtait son manteauQuand elle passa, souffle de vie qui me réjouitSon ombre gracile enchanta mes yeux éblouisJe suivis sa danse amoureuse sans défaut. Elle s'évanouit et seul son parfum me guidaitJe marchais conquis jusqu'au portail d'un jardinLe poussant, j'entendis soudain des rires sereinsSous un pommier riaient deux rêves qui s'étreignaient. Je souris, refermai la grille sans un bruitLaissant ces âmes dans la joie de leurs amoursJ'entendis en partant mille soupirs plus lourdsTandis... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]