23 février 2009

Eclipse

ECLIPSE Dans les sombres pâturages du ciel étoilé,Tandis que le pâtre solaire s’en est alléLaissant Taureau, Capricorne et BélierFouler les prés stellaires de leurs pieds,Une étoile lentement à la vie s’éveille.Nul ne la voit, discrète elle se glisseParmi les nuages d’or, entre les merveillesDe la Voie Lactée et ses infinis édifices. Cette nuit-là solitaire je m’attardaisSous les cieux ténébreux, guettant l’inconnuM’échappant un instant d’une vie trop vécueSeul le silence à mes sens subsistait.Sur le sol, un petit homme, un moins... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2008

Conte de Noël

Je n'ai pas connu mon père. Tout ce que je crois savoir de lui, c'est qu'il devait être grand et brun, tout comme moi, ma mère étant elle même petite et dorée comme un croissant. En tout cas il n'était sûrement pas du genre sentimental, car il abandonna ma mère sitôt après avoir goûté à ses charmes. Jamais plus elle n'entendit parler de lui. J'ai grandi à la campagne, dans une petite bourgade béarnaise. Les temps étaient durs alors, il fallait s'estimer heureux d'avoir un travail et une assiettée de soupe pour tout repas. A cette... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 17:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 novembre 2008

Le miroir de mes yeux

LE MIROIR DE MES YEUX Chaque matin, ton reflet détourne tes yeuxNe t'attardant pas sur ton visage gracieuxTu revêts tes habits d'oubli, croyant à tortDétourner les regards attisés par ton corps. Tu marches tête baissée, n'osant regarderL'émoi de ceux qui croisent ta beauté voiléeSi bien cachée sous le feu de tes longs cheveuxTu presses le pas, n'écoutant pas les aveux. Tout le jour tu te tiens hiératique statueIgnorante de ton charme, seule vertuQue tu crois s'être éloignée de toi, et pourtantTu en es pourvue, et cela infiniment. ... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2008

Les dieux

LES DIEUX C'est quoi un caillou?Plus de cent millions d'annéesEt moi? rien du tout. Quand six fois la lune aura offert sa pâleurEt que la nature subira la chaleurJe ne serai plus là, mais parti en fuméeOu selon mon envie, à jamais enterré. C'est ce qu'il me reste, six minuscules moisJe les ai recomptés des centaines de fois.A petits pas muets avancent les secondesEt sans souci pour moi toujours tourne le monde. Puis un jour, on meurt.Et nul dieu ne vous attendQuand est venue l'heure. trouver       ... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2008

Pongo

PONGO Ils arrivent. Ils vont m'avoir, je sais que le temps m'est compté. Aujourd'hui, demain, dans un mois... Je suis déjà mort, ou pire encore.  Je suis le dernier. Tout finit avec moi. Au départ ils étaient une légende. Parfois dans les veillées on disait que certains vivaient près de nous, que ceux-là étaient pacifiques et ne cherchaient pas à interférer avec notre univers. On disait même qu'ils avaient des moeurs assez semblables aux nôtres. De temps à autre on faisait état de leur présence, mais personne n'y prêtait... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 09:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 juin 2008

L'école du passé

L'ECOLE DU PASSE Malgré le ciel gris, le froid qui mordait leurs jouesSans se plaindre ils parcouraient les chemins de terreSabots puis galoches qui se couvraient de boue,Des culottes courtes qui ne protégeaient guère. La cloche de la communale résonnaitIls se rangeaient, les plus petits toujours devant.Mains, oreilles et chevelure, tout y passaitMalheur aux poux, rien n'échappait à l'oeil perçant. Au milieu des pupitres, le poêle ronflaitAllumé par son préposé hebdomadaire.Les encriers étaient pleins, la morale... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juin 2008

Megalopolis

MEGALOPOLIS La plaine gît écrasée, soumise sous son poids.Agia la puissante, construite par des roisDévore l'espace, avalant ciel et terre;Sa masse humiliante effraie même l'enfer.Nulle place forte, aucune autre citéNe peut rivaliser, encore moins lutter.Face à l'immonde ogresse, elles demandent l'amanPloyant leurs sikharas, elles honorent leur thane. Les murs plongent des airs, broient l'horizon liméL'ellipse circonscrit son extérieur fermé.L'enceinte écrasante absorbe toute lumièreElle n'offre nulle part de faiblesse... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2008

La proie

LA PROIE Les gouttes s'écoulent lentement sur la glace.Je vois cette femme esquissée dont la faceReste immobile, muée en cire fondueMartelée par les armes de l'amour qui tue. Ses yeux bigarrés sont fixes, semblent sans vieLe clin d'oeil est figé, le fard noir trop flagrant.La joue rougie par un pinceau si écrasantPauvre clown maquillée par des mains haïes. Sa lèvre perlée se fend, mais pas d'un sourire Une main bleutée doucement essuie la traceQui s'écoule écarlate comme une grimace,Rouge à lèvres témoin des instants à subir. ... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2008

Un jour, ou jamais

UN JOUR, OU JAMAIS Novice dans ce monde virtuel, tu apprendsTout en charmant ceux qui ne voient que tes désirsIncultes de l'âme, ils n'ont pas vu tes tourmentsDe tes plaisirs ils n'ont reçu que des soupirs. Tu couchais sur tes toiles ton monde en couleurTu créais tes rêves, mélangeant les teintes Une touche de rires ici, là quelques pleursEmplissant un océan de joies et de craintes. Il te subjugua, emplit ton âme aux tréfondsTe laissant affamée, sans t'abreuver d'amourTu restes gémissante, nul ne te répondTu attends et espère... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2008

Madame

MADAME Ses yeux bleus me fixent, indéchiffrables saphirsParfois rageurs, faux prédateurs, souvent emplis d'amour.Je devine sa joie, nul besoin d'un sourireEspiègle ou boudeuse, mais fidèle toujours. Se plaignant de mes retards, c'est une râleuseDétestant dormir seule elle sait prendre ses aises.Enfin gâtée, devant l'assiette capricieuse,Mais à aucun prix je ne voudrais qu'elle se taise. Câline au petit jour, gourmande de caressesElle exprime son plaisir d'un soupir bestialSe cambrant sous ma main, lovée dans sa paresse,Laissant... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]