23 février 2009

Eclipse

ECLIPSE Dans les sombres pâturages du ciel étoilé,Tandis que le pâtre solaire s’en est alléLaissant Taureau, Capricorne et BélierFouler les prés stellaires de leurs pieds,Une étoile lentement à la vie s’éveille.Nul ne la voit, discrète elle se glisseParmi les nuages d’or, entre les merveillesDe la Voie Lactée et ses infinis édifices. Cette nuit-là solitaire je m’attardaisSous les cieux ténébreux, guettant l’inconnuM’échappant un instant d’une vie trop vécueSeul le silence à mes sens subsistait.Sur le sol, un petit homme, un moins... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2008

Les dieux

LES DIEUX C'est quoi un caillou?Plus de cent millions d'annéesEt moi? rien du tout. Quand six fois la lune aura offert sa pâleurEt que la nature subira la chaleurJe ne serai plus là, mais parti en fuméeOu selon mon envie, à jamais enterré. C'est ce qu'il me reste, six minuscules moisJe les ai recomptés des centaines de fois.A petits pas muets avancent les secondesEt sans souci pour moi toujours tourne le monde. Puis un jour, on meurt.Et nul dieu ne vous attendQuand est venue l'heure. trouver       ... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juin 2008

L'école du passé

L'ECOLE DU PASSE Malgré le ciel gris, le froid qui mordait leurs jouesSans se plaindre ils parcouraient les chemins de terreSabots puis galoches qui se couvraient de boue,Des culottes courtes qui ne protégeaient guère. La cloche de la communale résonnaitIls se rangeaient, les plus petits toujours devant.Mains, oreilles et chevelure, tout y passaitMalheur aux poux, rien n'échappait à l'oeil perçant. Au milieu des pupitres, le poêle ronflaitAllumé par son préposé hebdomadaire.Les encriers étaient pleins, la morale... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2008

Megalopolis

MEGALOPOLIS La plaine gît écrasée, soumise sous son poids.Agia la puissante, construite par des roisDévore l'espace, avalant ciel et terre;Sa masse humiliante effraie même l'enfer.Nulle place forte, aucune autre citéNe peut rivaliser, encore moins lutter.Face à l'immonde ogresse, elles demandent l'amanPloyant leurs sikharas, elles honorent leur thane. Les murs plongent des airs, broient l'horizon liméL'ellipse circonscrit son extérieur fermé.L'enceinte écrasante absorbe toute lumièreElle n'offre nulle part de faiblesse... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2008

La proie

LA PROIE Les gouttes s'écoulent lentement sur la glace.Je vois cette femme esquissée dont la faceReste immobile, muée en cire fondueMartelée par les armes de l'amour qui tue. Ses yeux bigarrés sont fixes, semblent sans vieLe clin d'oeil est figé, le fard noir trop flagrant.La joue rougie par un pinceau si écrasantPauvre clown maquillée par des mains haïes. Sa lèvre perlée se fend, mais pas d'un sourire Une main bleutée doucement essuie la traceQui s'écoule écarlate comme une grimace,Rouge à lèvres témoin des instants à subir. ... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2008

Madame

MADAME Ses yeux bleus me fixent, indéchiffrables saphirsParfois rageurs, faux prédateurs, souvent emplis d'amour.Je devine sa joie, nul besoin d'un sourireEspiègle ou boudeuse, mais fidèle toujours. Se plaignant de mes retards, c'est une râleuseDétestant dormir seule elle sait prendre ses aises.Enfin gâtée, devant l'assiette capricieuse,Mais à aucun prix je ne voudrais qu'elle se taise. Câline au petit jour, gourmande de caressesElle exprime son plaisir d'un soupir bestialSe cambrant sous ma main, lovée dans sa paresse,Laissant... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2007

La vie au tournant

LA VIE AU TOURNANT Elle a quinze ans, les yeux pétillant vers l'avenirIl a quarante ans, les yeux clignant sur l'avenue.Son scooter l'emmène vers la vie qui l'attend radieuseSa voiture l'emmène vers la mort qui l'attend odieuse. Elle voudrait être infirmière, et une bonne mèreIl voulait être réembauché, et un bon père,Elle ouvre ses bras vers les richesses futuresIl ferme son poing sur la pauvreté de sa nature. Elle a quitté son premier amour d'un doux baiserIl a été quitté par son dernier amour sans un regretElle va rentrer... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2007

Eux

EUX Certains entrent sans frapper, sans que je les voieJe lève les yeux et les voilà devant moi.Sans vergogne ils s'installent, prennent leurs quartiersRacontant des histoires que j'écoute à moitié. D'autres plus timides ne viennent qu'à regretA demi effacés, ils n'osent me parlerJe les questionne longuement pour tout savoirParfois ils répondent, d'autres c'est sans espoir. Il y en a qui m'ont fui à jamais, pourtantJe leur cours après mais n'attrape que le ventCeux-là m'ont effacé sans aucun remordsMais quelques uns reviennent... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2006

Deux femmes

DEUX FEMMES Souvent j'ai rêvé d'elle, et encore à ce jourL'envie de la serrer, lui clamer mon amour,M'étreint sans prévenir, quand mon âme gémitJe l'appelle si fort, je lui crie mon envie. Si belle et lointaine, je ne peux rien lui direJe l'ai parfois frôlée, guettant d'elle un sourireMais elle ne m'a pas vu, invisible à ses yeux,Englouti dans la foule qui l'encensait aux cieux. Egerie adulée, en tout lieu on peut voirLes monuments témoins qui racontent ta gloire,Somptueux Taj Mahal, pyramides doréesDons de l'humanité faits... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2006

La bestiole

LA BESTIOLE Tapie dans les replis de la Toile elle attend.Sa face hideuse, bouffie par tant de repasEst surmontée par des yeux gras proéminentsQui scrutent les environs pour sonner le glas. Ses crochets dégoulinent de bave mousseuseFatale au moucheron prisonnier de ses rets.Ses pattes arpentent la route sinueuseDu soir au matin, elle se tient, le poison prêt. Sa vie se résume à remplir son estomac,Pauvre esprit si chétif consumé par la haine.Oubliée de la vie qui fourmille là-bas,Elle se gorge de ses succès, mesquine reine. Une... [Lire la suite]
Posté par adamantin à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]